Chocolat et Marshmallow

Chocolat et Marshmallow

CRITIQUE : Hana Yori Dango : Des fleurs plus que des garçons

Salut tout le monde !

 

Me revoicie pour vous présenter un de mes mangas préférés :  Hana Yori Dango.  Déjà, pour ceux qui ne connaissent pas les mangas, il s'agit de l'équivalent des BDs ou des Comics, mais au version japonaise : le format est plus petit, environ la taille d'un livre de poche, les dessins sont en noir et blanc et tout se lit de droite à gauche. 

 

   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il faut donc attraper le coup de main pour lire un manga; pour autant, c'est très simple une fois habitué. En ce qui concerne Hana Yori Dango, pour une raison X ou Y, le manga se lit dans le sens occidental. En revanche, il n'est plus édité depuis un moment., mais il y a moyen de les télécharger ou de les lire en ligne en anglais (les liens sont plus bas). 

 

 

 

Résumé

Jeune lycéenne, issue d'un milieu modeste, Tsukushi Makino est parvenue à intégrer l'un des établissements les plus prestigieux du pays. Très vite, elle se heurte à bande des F4, les garçons les plus populaires, mais qui font régner la terreur dans le lycée. La pauvre Tsukushi se retrouve vite persécutée moralement par les quatre garçons. Mais plutôt que de s'aplatir comme les autres et d'attendre que la vague passe, elle décide de leur tenir tête...

 

 

 

 Le manga a été dessiné par Yôko Kamio et est de type Shôjo, c'est-à-dire, adapté à un public de jeune fille. Quand au genre, il s'agit de romance pure et simple.  

 

Mon avis  : 

 

Autant dire que je suis une véritable fan ! J'ai lu 4 fois la série et j'ai fini par l'acheter à force de faire  des aller-retours à la bibliothèque pour les emprunter 12 par 12.  Si certaines scènes sont parfois lourdes (les jeux de mots pourris s'enchaine avec Tsukasa), les dessins et les mêmes jeux de mots, ajoutés aux quiproquos  font rire et amusent facilement.  

 

Je ne peux que conseiller de le lire, d'autant plus que ce manga a connu un réel succès et donné naissance à plusieurs séries de plusieurs naitonalités différentes ! 

 

Pour ceux qui se diraient : encore une histoire à l'eau de rose,  au risque de me répéter, je vous assure qu'il ne s'agit pas "encore d'une histoire à l'eau de rose". Déjà, on retrouve des personnages qui mettent du temps à s'accepter comme ils sont, qui sont radicalement différents et opposés. Alors, c'est évidement ce qui plait aux filles : une histoire d'amour avec des barrières sociétales, de genre ou autre, rendant l'histoire plus complexe dans sa structure. 

 

Le dessin est assez minimaliste et maladroit sur les premiers tomes, mais il devient nettement plus agréable à mesure que l'histoire progresse. L'intérêt du manga repose surtout sur ses personnages hauts en couleur. Entre Tsukushi, pauvre mais qui est une véritable mauvaise herbe (elle le dit elle-même) - et en ce sens, invaincible - et les F4, quatre gosses de riches qui règnent sur le lycée, mais tout aussi étranges les uns que les autres, le manga à de quoi divertir.  Les personnages sont régulièrement tournés en ridicule : le chef du F4, Domiyoji Tsukasa  se trompe toujours de mot et est d'un ridicule incroyable (mais tellement adorable), même si la tendance s'inverse et il gagne en maturité, tandis que Tsukushi Makino (l'héroïne), continue ses bourdes du début à la fin. Bourdes accompagnées de peines de coeur et de malheurs qui ajoutent un peu de drame à l'histoire. 

 

La complexité du manga est renforcée par le triangle amoureux dont semblent  prisonniés les personnages, et par leurs différents caractères bien marqués. Bien que les personnages sont radicalement différents, ils font tous preuve d'une loyauté à toute épreuve, ce qio donne une impression de tout est bien dans le meilleur des mondes, sauf que ce n'est pas le cas. Certe, tout le monde gravite autour de Tsukushi comme si tous les personnages y étaient aimantés, mais tous les gens que recontrent l'héroïne et le F4 contribuent à les faire évoluer dans le bon sens.  

 

Le plus intéressant - à mon sens -  est de voir les personnages s'adapter à un univers (Tsukushi, chez les riches et le F4, chez les pauvres).

 

Alors, bien sûr, tout est sur fond de romance, mais l'histoire est réellement addictive et intéressante.  C'est pour moi, une des grandes références du shôjo manga, au même titre que Sailor Moon ou Dragon Ball en shônen. 

 

 

" Un pour tous, et tous bourrins"  

 

 

 Téléchargement

 

Tome 1 / Tome 2 / Tome 3 / Tome 4 / Tome 5 / Tome 6
Tome 7 / Tome 8 / Tome 9  / Tome 10 / Tome 11 / Tome 12
Tome 13 / Tome 14 / Tome 15 / Tome 16 / Tome 17 / Tome 18
Tome 19 / Tome 20 / Tome 21 / Tome 22 / Tome 23 / Tome 24
Tome 25 / Tome 26 / Tome 27 / Tome 28 / Tome 29 / Tome 30
Tome 31 / Tome 32 / Tome 33 / Tome 34 / Tome 35 / Tome 36
Tome 37

 

Lecutre en ligne (anglais)

 

Source des liens : :  //manga-en-anime.skyrock.com/

 

Comme je le disais, le manga a donné naissance à de nombreux dramas et séries télévisées : 

 

- Hana Yori Dango (Japon)

- Boys Over Flover (Corée)

- Meteor Garden  (Taiwan)

-  Meteor Shower (Chine)

-  Boys Before Friends (Etats-Unis)

 

Les liens des vidéos sont sur  Manga en Anime

 

Je n'ai vu que le drama japonais, et si les acteurs sont bons, Tsukushi est super lourde !  Je sais bien que le jeu japonais fait qu'ils ont tendance à exagérer, ce qui parait trop pour nous, Français, chez qui le jeu est souvent minimaliste.  Mais le F4 est très juste, notamment  Jun Matsumoto (Domiyoji Tsukasa), qui rend parfaitement la personnalité de Tsukasa, le côté adorable en plus. 

 

Pour les autres séries, je n'ai aucune idée de ce qu'elles vallent.  

 

Cet article vous a plu ? N'hésitez pas à me dire ce que vous en avez pensé :) 

 

~ Chocolat  ~



08/05/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour